#FightCOVID19 : comment optimiser le suivi des patients ?

Suite de notre série #FightCOVID19, avec un focus aujourd’hui sur le processus d’enrôlement des patients.

Nathan Veyret
March 18, 2020

Suite de notre série #FightCOVID19, dans laquelle nous vous décrivons quotidiennement les avancées de notre projet de plateforme de télésurveillance des patients. Focus aujourd’hui sur le processus d’enrôlement des patients.

Comme vous le savez, nos hôpitaux font face à un afflux de malades important ces derniers jours. Il devient difficile pour eux de garder les patients atteints du COVID-19, qui ne présentent pas de symptômes graves pour la majorité des cas. Le fait de les garder à l’hôpital présente donc deux conséquences négatives : une limitation de places pour les patients les plus graves, et un risque de contamination du personnel soignant.

La plateforme permet donc d'envoyer les patients chez eux tout en assurant un suivi régulier. Il est en effet important de garder un contact quotidien avec le patient, car de nombreux cas présentent une aggravation des symptômes au bout de 5 à 8 jours.

Aujourd’hui, les patients sont classés sur la plateforme selon quatre catégories, qui évoluent en fonction des réponses transmises par le patient par le biais d’un questionnaire qu'il est amené à remplir quotidiennement. 

  • Les patients « verts » sont asymptomatiques et n'ont aucun problème avec la quarantaine, aucune action de la part de l’équipe médicale n'est alors requise. Des messages automatiques sont envoyés pour rassurer les patients et leur rappeler de continuer à remplir les questionnaires réguliers.

  • Les patients « jaunes » sont stables et ne présentent aucun signe de gravité, aucune action de la part de l’équipe médicale n’est alors requise. Des messages automatiques sont envoyés pour rassurer les patients et leur rappeler de continuer à remplir les questionnaires réguliers.

  • Les patients « orange » sont ceux dont les symptômes ont récemment changé et qui peuvent nécessiter une surveillance plus étroite. Lorsqu'un patient est marqué « orange », la fréquence des questionnaires est augmentée. En outre, une action est requise de la part de l’équipe médicale.

  • Les patients « rouges » sont ceux qui présentent une évolution rapide des symptômes, des signes de gravité ou des problèmes vis-à-vis de la quarantaine. Une action rapide est requise de la part de l’équipe médicale.

Comment le patient est-il ajouté à la plateforme ?

Lorsque l’équipe de suivi est connectée sur l’interface de la plateforme, elle a la possibilité de cliquer sur « Nouveau Patient ». À ce moment-là, elle est amenée à renseigner un formulaire de manière exhaustive, contenant un ensemble de champs à remplir pour suivre l'évolution du virus, en fonction de facteurs démographiques ou d'antécédents médicaux.

Ces réponses facilitent également le suivi et la prise en charge du patient.

L’équipe de suivi ajoute également le médecin traitant du patient par le biais d’un annuaire des professionnels de santé en France maintenu par Lifen, afin d’assurer la coordination entre médecine de ville et hôpitaux. Le médecin traitant est alors notifié du début du suivi. 

Une fois la fiche Patient créée, le suivi est déclenché en cliquant sur « Envoyer un questionnaire », action qui transmettra alors un SMS au patient concerné.

Un descriptif complet du questionnaire est présenté dans cette vidéo :

Que voit le patient aujourd’hui ?

Lorsque le suivi a démarré, le patient reçoit un premier SMS d’information, le notifiant du lancement du suivi, et de l’envoi quotidien de questionnaires de suivi. 

Par la suite, le patient reçoit quotidiennement un lien par SMS, lui donnant accès à un questionnaire sur son navigateur mobile, où il est amené à renseigner un ensemble de mesures pour identifier la gravité de ses symptômes.

Tout au long du questionnaire, des conseils sont promulgués afin d’aiguiller le patient lors de la prise des mesures (fréquence respiratoire, etc...).

Comment s’assurer que les patients remplissent ces informations ?

Au cours de leur suivi, les patients s’engagent donc à fournir des retours quotidiens par le biais des questionnaires aux équipes soignantes chargées du suivi. Lorsqu'un patient ne répond pas au questionnaire, les équipes de suivi ont la possibilité de relancer celui-ci par SMS, directement depuis la plateforme.

Vous trouverez ci-dessous une démonstration de l’évolution du suivi d’un patient et des actions à réaliser en conséquence sur la plateforme de suivi.

Vous souhaitez déployer la plateforme ? Vous êtes développeur Ruby, React ou React-native et souhaitez rejoindre le combat contre le COVID-19 ? Contactez-nous à covid19@lifen.fr !

Chez Lifen, nous avons pour mission de faciliter la coordination des soins entre hôpitaux, médecine de ville et patients. Nous assurons la gestion de plus d'un million de compte rendu médicaux chaque mois auprès de 80 000 médecins.

À la une